Comment faire marcher votre site à l’international

Vous avez une boutique en ligne et souhaitez étendre votre activité au-delà des frontières de votre pays ? C’est en effet le bon moment pour se lancer dans cette expérience nouvelle. Mais attention, quitte à se lancer, mieux vaut être bien informée sur tout ce qu’il faut savoir sur votre secteur avant de mettre les pieds dans le plat. Aujourd’hui, moi je vous propose quelques conseils pour vous aider à faire marcher votre site à l’international.

Votre site : il faut le revoir en entier

site international
Étendre son site à portée internationale

Comme vous n’allez plus vous contenter des gens de votre pays pour acheter les produits de votre site, il va donc falloir travailler ce dernier afin qu’il soit plus accessible à tout le monde. Je vous conseille donc de préparer plusieurs versions, je parle bien évidemment de la langue. Plus votre site est disponible sous différentes langues, plus vous aurez d’acheteurs.

Vous ne devez pas non plus oublier les questions de devises. Une partie des internautes ne finalisent pas leurs achats à cause de la devise étrangère. Je pense donc qu’il serait très bien d’adapter vos moyens de paiement, mais aussi les moyens de livraison en fonction des pays dans lesquels vous voulez étendre votre activité.

Je vous conseille également de faire en sorte que votre site soit le plus ergonomique possible. La prise en main ainsi que la manipulation des différentes commandes doivent être aisées pour chaque visiteur, peu importe son niveau de connaissance et sa culture aussi. En effet, les habitudes de navigation varient en fonction des pays.

Le marketing, à ne surtout pas négliger

Pour faire marcher votre site à l’international, vous ne devez pas oublier d’adopter une bonne stratégie de marketing, surtout que vous allez avoir affaire à différents pays et à différentes cultures dorénavant.

Je vous conseille donc d’adapter les contenus que vous proposez sur votre site aux différents pays que vous voulez atteindre. Cela ne se limite cependant pas au contenu, il sera aussi questions du mailing, des brochures que vous allez envoyer dans les newsletters, sans oublier votre blog qui devra également faire partie du changement et enfin les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *